Actualité

Il existe une fracture numérique en Suisse

Mindshare Suisse a parfaitement réussi la transition d’agence de médias classiques vers une agence adaptative pour médias classiques et numériques. Mindshare, qui intervient sur tout le territoire helvétique, a non seulement réalisé une belle année 2017, mais dresse aussi un bilan positif pour les dernières années. Les mandats récemment remportés auprès de clients comme Booking.com ou Nokia permettent à l’agence d’envisager 2018 avec sérénité.

La transformation numérique et la manière dont les consommateurs traitent désormais l’information exigent beaucoup des entreprises et des éditeurs en raison de la dynamique de transition dans les médias qui ne faiblit pas. Cela constitue autant de défis également pour des agences comme Mindshare Suisse. Selon Xavier Reynaud, CEO de Mindshare Suisse, les « médias classiques continuent d’offrir une portée intéressante, même si elle est parfois plus réduite. Pour les médias numériques, d’autres critères jouent aussi un rôle important dans leur utilisation, par exemple une grande réactivité, la capacité de réponse et un meilleur ciblage des groupes cibles. On ne peut réussir avec un mix statique de médias et en travaillant selon le principe de l’arrosoir. » Xavier Reynaud explique ainsi le principe de base pour des stratégies médias adaptatives : « Les données disponibles nous permettent d’analyser en permanence le comportement face aux informations et d’ajuster le mix en fonction des besoins. »

L’agence de médias avec la plus forte croissance

Selon l’institut d’études de marché Recma, spécialisé dans l’étude des agences de médias, Mindshare Suisse fait partie des agences qui enregistrent la plus forte croissance. Pour 2016, Recma fait état d’une progression du chiffre d’affaires de 35 % par rapport à l’exercice précédent pour l’agence basée à Zurich. « Nous maintenons le cap, 2017 aussi a été une très bonne année », se réjouit Xavier Reynaud qui dirige Mindshare depuis trois ans. « Les clients acquis ces dernières années soulignent la pertinence de notre offre de services par rapport aux besoins du marché », résume-t-il. Depuis 2015, l’équipe de Mindshare a gagné de nouveaux mandats en Suisse alémanique comme en Suisse romande avec Ferrero Suisse, General Mills ou Vaudoise Assurance. L’an dernier se sont ajoutés booking.com, Nokia ou encore l’aéroport de Zurich.

« La transition numérique n’est pas nouvelle, malgré tout de nombreuses entreprises ne sont pas encore prêtes à l’anticiper dans leur stratégie médias », expose Xavier Reynaud. Selon lui, « on peut parler d’une fracture numérique. Certaines entreprises travaillent déjà avec un ciblage basé sur les données et optimisent le coût par lead. D’autres continuent d’opérer avec le coût par clic et n’ont pas encore posé en interne les jalons ouvrant la voie à la transition. »

Des compétences humaines renforcées en stratégie et numérique

Mindshare a vocation de jouer un rôle de conseil en transformation numérique et marketing. Pour faciliter la prise de décision en matière de stratégies médias, l’agence propose des services dans les domaines des médias classiques et numériques, ainsi que des analyses basées sur les données. Mindshare ne cesse d’élargir ses compétences dans ce domaine. C’est ainsi qu’Anja Däumigen a rejoint l’équipe, il y a quelque temps déjà, en qualité de Head of Digital. Guidée par une vision claire des tendances numériques et son excellente connaissance du marché, elle a reformé l’équipe numérique et renforcé les compétences de l’agence. Depuis le début de l’année, Dr. Ivana Uspenski soutient en qualité de Head of Strategy le développement de stratégies médias. « En Suisse, rares sont les spécialistes en stratégie qui disposent d’une expertise et d’une expérience internationale similaires », se réjouit Xavier Reynaud en évoquant sa nouvelle recrue.