Actualité

Le lieu avant tout

Le lieu avant tout

Le contexte l’emporte sur la technologie

Dans le cadre de sa plus récente étude «Mindreader» sur l’utilisation des médias, le réseau mondial d’agences médias Mindshare s’attaque au mythe du «consommateur omni-mobile». Cette étude menée depuis six ans montre qu’aujourd’hui encore, la plupart des consommateurs utilisent beaucoup plus fréquemment leur ordinateur (portable ou fixe) que leur smartphone ou leur tablette pour surfer sur Internet. Autrement dit, l’endroit dans lequel se trouve l’utilisateur exerce une plus grande influence sur ses activités en ligne que la technologie qu’il a à sa disposition à un instant donné. Mais surtout, il apparaît que le contenu d’un message reste aujourd’hui encore beaucoup plus important que le canal par lequel il atteint l’utilisateur. Le message doit donc être adapté en fonction du lieu, du comportement et des besoins des utilisateurs.

Selon l’étude, plus de 90% des personnes interrogées à travers le monde utilisent leur ordinateur portable et leur PC pour surfer sur Internet. 56% d’entre eux sont en possession d’un smartphone et 33% utilisent une tablette. Pourtant, le lieu dans lequel se trouvent les utilisateurs exerce une influence plus grande sur leurs activités en ligne que la typologie de l’appareil lui-même. D’après l’étude, les personnes interrogées préfèrent effectuer des tâches jugées importantes telles que les services bancaires en ligne ou le e-commerce sur un écran plus spacieux, à domicile. Les réseaux sociaux, en revanche, font partie des activités que l’on exerce volontiers en déplacement, depuis un appareil mobile, à l’image d’un smartphone ou d’une tablette.

Le PC relègue les tablettes et smartphones

Les résultats livrés par l’enquête Mindreader sur les pratiques d’utilisation sont instructifs: le taux de pénétration des tablettes et des smartphones est bien plus faible que ce que l’on pourrait penser spontanément, particulièrement dans les pays européens. L’utilisation des médias en ligne a été analysée dans 44 pays. Les résultats montrent que 81,1% d’utilisateurs en moyenne continuent d’utiliser un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable pour surfer sur Internet. Le smartphone représente 11,5% et la tablette seulement 4,9%. Il est à noter que le pays le plus assidu dans l’utilisation des nouveaux supports numériques est la Thaïlande: «seulement» 54,1% de la population thaïlandaise surfe à l’aide d’un PC ou d’un ordinateur portable. Plus de 32% des Thaïlandais/es se connectent à Internet via leur smartphone et presque 11% via une tablette.

En règle générale, les pays d’Asie et d’Amérique du Sud, mais également l’Inde sont en tête dans l’accès à Internet via un smartphone ou une tablette. En Europe, le PC ou l’ordinateur portable reste l’outil privilégié: ainsi sont-ils 88% en France, 87,6% en Belgique, 87,2% en Allemagne ou au Portugal et 90% en Pologne ou en Hongrie à utiliser ces appareils mobiles se connecter à Internet. Avec un taux de 79,9%, la Suisse, tout comme la Norvège, se trouve dans la moyenne européenne. Dans les pays mentionnés précédemment, l’accès à Internet via un smartphone ou une tablette ne concerne guère que 10% de la population.

«Si l’importance de l’Internet mobile ne doit pas être minimisée, il ressort de cette étude que le contenu et le contexte restent décisifs pour la transmission du message envoyé par les marques et les produits», conclut Cosima Giannachi, CEO de Mindshare Switzerland.